Recherche
Archives
Informations
67 visites ce jour / 15574 - adresse IP : 54.166.242.76 - système : - navigateur :
Téléchargements

Archive pour juillet 2009

foLe KDDI R&D Laboratories, branche recherche de KDDI (une société télécom japonaise) le National Institute of Information & Communications Technology (NICT) japonais ont annoncé hier le développement d’un câble optique techniquement très avancé.

En effet, elle revendique que cette fibre est capable de transporter les données 10 fois plus rapidement que les capacités des fibres actuelles soit 30 térabits par seconde (au lieu de 3). Les chercheurs ont effectués des tests sur une distance d’environ 240 km et indique envisager la commercialisation de cette technologie en 2012. Un des champs d’application de cette fibre serait le domaine de la médecine pour de la télé-opération.

En prenant une comparaison, cela revient à transmettre 1440 heures de vidéo (qualité DVD) en une seule seconde. Je n’ose pas imaginer les systèmes à chaque bout pour traiter l’émission et la réception de l’information.

KDDI indique que pour raccorder les villes japonaises les plus importantes par ce nouveau câble coûterait la bagatelle de 210 million de $.

Il semblerait que la technologie d’émission employée soit à base d’OFDM (Orthogonal Frequency Division Multiplexing) – une technique que l’on retrouve parfois dans le … wifi.

Pour le reste, il faut savoir lire le japonais …

Lire l’article sur : CrunchGear…

Mots clés Technorati : ,,,,,

spam  Le spam, souvent lié à des fraudes ou des attaques de phishing, représente aujourd’hui 92 % des e-mails, selon le ‘Rapport des menaces du second trimestre 2009’ de McAfee. Une autre firme de sécurité, MX Logic, annonce que 94,6 % des e-mails envoyés seraient du spam.
Le rapport de McAfee annonce que "Juin a produit la plus grande quantité de spams jamais vu, dépassant le précédent record (Octobre 2008) de presque 20 %."
Pour les deux firmes de sécurité, c’est le ‘spam pharmaceutiques’ qui représente presque 90 % du spam, avec notamment ‘Canadian Pharmacy’, le spam indiscutablement le plus répandu.
Les criminels qui envoient du spam s’appuient sur un ordinateur piraté, baptisé ‘Zombie’, dont des codes malveillants ont pris le contrôle. On estime que le nombre de ‘zombies’ dans le monde augmente de 150 000 chaque jour. McAfee estime que 14 millions d’ordinateurs sont sous le contrôle de botnets.
Pour McAfee comme pour MX Logic, les Etats-Unis sont vus comme le premier pays en termes de quantité de spams produits. D’autres pays comme le Brésil, la Chine, la Russie, la Pologne ou l’Inde sont aussi de d’importantes sources de spams

Lire l’article sur : Reseaux et Telecoms…

Mots clés Technorati : ,,,,,

wifi-abgn Le standard IEEE 802.11n arrive enfin en version définitive. Sept ans après la publication d’une version  brouillon, ce Wi-Fi agrémenté de la lettre n sera officiellement entériné le 11 septembre prochain, à l’occasion du sommet RevCom aux Etats-Unis. Mais rappelons que la quasi-totalité des fabricants de routeurs implémentent déjà ce standard radio depuis deux ans environ !

Avec l’IEEE 802.11n, les connexions sans fil bénéficient d’un débit (tout théorique) de 300 Mbit/s. Pour l’atteindre, le lien radio s’appuie sur la technologie MiMo, qui consiste à multiplier les antennes et à utiliser des techniques de multiplexage radio avancées.

En une dizaine d’années, le Wi-Fi est passé d’un débit théorique de 1 Mbit/s (802.11) à 11 Mbit/s (802.11b) puis 54 Mbit/s (802.11g et 802.11a).

l’IEEE travaille d’ores et déjà sur de nouveaux standards comme le 802.11ac (débit de 1 Gbit/s) et le 802.11ad (fréquence de 60 GHz).

Lire l’article sur : 01 net Pro…

Mots clés Technorati : ,,,,

Merci à Thierry Motte / ETN pour cette information relayée…

wifi-abgn Le standard IEEE 802.11n arrive enfin en version définitive. Sept ans après la publication d’une version  brouillon, ce Wi-Fi agrémenté de la lettre n sera officiellement entériné le 11 septembre prochain, à l’occasion du sommet RevCom aux Etats-Unis. Mais rappelons que la quasi-totalité des fabricants de routeurs implémentent déjà ce standard radio depuis deux ans environ !

Avec l’IEEE 802.11n, les connexions sans fil bénéficient d’un débit (tout théorique) de 300 Mbit/s. Pour l’atteindre, le lien radio s’appuie sur la technologie MiMo, qui consiste à multiplier les antennes et à utiliser des techniques de multiplexage radio avancées.

En une dizaine d’années, le Wi-Fi est passé d’un débit théorique de 1 Mbit/s (802.11) à 11 Mbit/s (802.11b) puis 54 Mbit/s (802.11g et 802.11a).

l’IEEE travaille d’ores et déjà sur de nouveaux standards comme le 802.11ac (débit de 1 Gbit/s) et le 802.11ad (fréquence de 60 GHz).

Lire l’article sur : 01 net Pro…

Mots clés Technorati : ,,,,

Merci à Thierry Motte / ETN pour cette information relayée…

carte-reseau Avec l’ajout de nouvelles cartes et le support de windows 7 et Windows Server 2008 R2…

Les drivers PROSet II 14.2 sont disponibles depuis quelques jours chez Intel. Il s’agit pour rappel ni plus ni moins que des drivers permettant de faire fonctionner les contrôleurs réseaux Ethernet Intel PRO/100 (100 Mbps), PRO/1000 (1 Gbps) et PRO/10GbE (10 Gbps) que l’on retrouve sur de très nombreuses cartes mères associées aux southbridges Intel ICH ainsi que sur de nombreuses cartes réseaux professionnelles.

Cette version 14.2 apporte le support de cartes résaux supplémentaires mais aussi la prise en charge officielle du système Windows 7 dont la couche réseau (NDIS 6.2) est quasiment identique à celle de Windows Vista. On note également le support de l’édition serveur de Windows 7 à savoir Windows Server 2008 R2. Petite déception en revanche pour les utilisateurs de Windows 2000 car les drivers PROSet II ne sont désormais plus compatibles avec ce dernier qui devra donc se contenter de la version 14.0 sortie il y a quelques semaines.

Concernant la compatibilité de Windows 7 et de Windows Server 2008 R2 avec les chipsets 10 Gigabit/sec (10 GbE), sachez juste qu’il faudra attendre une prochaine révision des drivers pour faire fonctionner le panneau de configuration PROSet ainsi que les fonctionnalités avancées ANS (Advanced Networking Services).

A noter également la mise à jour des pilotes Ethernet Intel pour Linux.
Drivers Intel PROSet II 14.2 pour Windows 2003/2008/XP/Vista/7 32/64 bit

Lire l’article sur : TousLesDrivers.com…

Mots clés Technorati : ,,,,

foLe 100 Gbit/s dans un routeur et jusque 3 Tbit/s dans un rack télécom standard – la course aux performances continue…

Le groupe Alcatel-Lucent présente à ce jour la première interface de routage de services 100 Gigabit Ethernet pour la périphérie des réseaux des fournisseurs de services. Cette solution aidera ces fournisseurs de services à faire face aux demandes massives de bande passante générées par l’explosion du trafic vidéo et des services IP grand public et professionnels.

Concernant les fournisseurs qui ont besoin d’une densité supérieure à 10 Gigabit Ethernet mais qui ne sont pas encore prêts à passer à des vitesses de 100 Gigabits, Alcatel-Lucent annonce également de nouvelles cartes lignes 10 Gigabit Ethernet 10-ports pour ses routeurs 7750 SR et ses commutateurs 7450 ESS. Conçues avec la même puce FP2, ces cartes lignes permettent de fournir jusqu’à trois cents ports 10 Gigabit Ethernet sur un rack télécom standard, avec prise en charge d’un éventail complet de services IP/MPLS.

Lire l’article complet sur : Boursier.com…

Mots clés Technorati : ,,,

wifi-abgn Petit retour sur les techniques d’atténuation du signal d’émission (DFS – Dynamic Frequency Selection)

Les installations d’accès sans fil incluant les réseaux locaux radioélectriques (WAS/RLAN) fonctionnant dans la bande des 5Ghz – incluant donc les bandes 5250-5350 MHz et 5470-5725 MHz – utilisent des techniques d’atténuation telles que celles décrites dans la norme harmonisée EN 301 893 de l’ETSI garantissant au minimum, pour les autres applications autorisées dans la bande concernée, notamment les systèmes de radiolocalisation, un degré de protection identique à celui apporté par la norme harmonisée. Les systèmes d’accès sans fil y compris les réseaux locaux radioélectriques (WAS/RLAN) ne doivent en aucun cas émettre sur des canaux occupés par un autre système, notamment par un système de radiolocalisation utilisé par le Ministère de la Défense. Ces techniques d’atténuation égalisent la probabilité de sélection d’un canal spécifique pour tous les canaux disponibles, afin de garantir, en moyenne, une répartition quasi-uniforme de la charge du spectre.

La Commission a publié une note précisant les conditions de mise en œuvre des versions n° 1.3.1 et 1.4.1 de la norme harmonisée EN 301 893 relative aux équipements radioélectriques (RLAN) opérant dans la bande de fréquence 5GHz / La Directive RTTE

Ainsi, à compter du 1er juillet 2008, ces versions donneront présomption de conformité aux exigences de l’article 3 paragraphe 2 de la directive 199/5/CE sous réserve du respect de la condition supplémentaire suivante : le mécanisme de sélection dynamique de fréquences (DFS) mis en œuvre par les équipements qui émettent dans la bande de fréquences 5600-5650 MHz doit aussi permettre de détecter les radars météorologiques utilisant des intervalles de temps non constants entre les impulsions. Ces derniers sont souvent désignés sous l’appellation fréquences de répétition des impulsions (FRI – en anglais : PRF, Pulse Repetition Frequencies) décalées  ou intercalées, ces FRI pouvant prendre jusqu’à trois valeurs différentes.

À partir du 1er avril 2009,

l’exigence de détection de ces PRF décalées ou intercalées est étendue aux bandes de fréquence 5 250-5 350 MHz et 5 470-5 725 MHz. À partir du 1er avril 2009, l’exigence de détection de ces PRF décalées ou intercalées est étendue aux bandes de fréquence 5 250-5 350 MHz et 5 470-5 725 MHz. À partir de la même date, les équipements qui émettent dans la bande de fréquences 5 600-5 650 MHz doivent également être capables de détecter des durées d’impulsion aussi faibles que 0,8 ?s et réaliser un contrôle de disponibilité de canaux (CAC, Channel Availability Check) pendant 10 min ou une opération équivalente, afin de tenir compte du fait que les radars météorologiques peuvent effectuer des balayages de calibrage du bruit en réception pure. Des méthodes harmonisées d’évaluation des capacités de détection des fréquences de répétition des impulsions (PRF) décalées ou intercalées ont été proposées par l’ETSI dans le projet de norme EN 301 893 version 1.5.1.

En conséquence :

Lire la suite de cette entrée »

foLa récupération des données concerne des cas très particuliers et ne remette pas en cause la technique mais plutôt son implémentation qui, elle, peut être faillible.

Cinq ans après être sortie des laboratoires, avec la création du premier réseau sécurisé aux Etats-Unis, la cryptographie quantique reste totalement d’actualité. A la fin du mois de mai 2009, SmartQuantum, l’un des producteurs de cette technologie, a annoncé qu’il conduisait un projet de sécurité en collaboration avec le CNRS, Femto-ST et le CHU de Besançon. Ce projet porte sur une solution complète de sécurisation des transmissions de données sur support optique entre deux serveurs (dans un même bâtiment), entre deux bâtiments d’une même zone (un cabinet de praticien et un hôpital, par exemple) et enfin une liaison longue distance (entre le CHU de Besançon et le centre hospitalier de Belfort-Montbéliard, par exemple).

Présentée comme l’une des technologies les plus fiables au monde, elle n’est pourtant pas infaillible. C’est la conclusion à laquelle sont arrivés des universitaires qui ont testé ces dernières années des systèmes de cryptographie quantique. Plus exactement, ce n’est pas la cryptographie quantique dont ils ont démontré la vulnérabilité, mais son implémentation.

4 % des communications espionnées

En 2008, l’équipe de chercheurs dirigée par Hoi-Kwong Lo de l’université de Toronto, au Canada, était parvenue pour la première fois à modifier un système de cryptage quantique commercial ID-500 vendu par ID Quantique, le leader mondial dans ce domaine.

La faille était minime puisqu’elle était de quelques picosecondes, soit le temps de retard à l’allumage des deux détecteurs de photons utilisés pour recevoir la clé quantique. Un laps de temps très court mais suffisant pour rendre le système un peu moins sûr : Hoi-Kwong Lo avait été capable d’espionner 4 % environ des communications « sécurisées ».

« Ce système ID-500 est destiné à une clientèle de chercheurs. Il s’agit d’une version simplifiée et elle est complètement paramétrable. Les travaux du professeur Lo sont intéressants mais n’ont qu’une faible valeur pratique », nous a répondu Grégoire Ribordy, CEO d’ID Quantique.

Lire l’article complet sur : 01Net Pro…

Mots clés Technorati : ,,,,