Recherche
Archives
Informations
106 visites ce jour / 13583 - adresse IP : 50.16.51.93 - système : - navigateur :
Téléchargements

Archive pour octobre 2009

ieee Ce standard pour la transmission de l’Ethernet “in the first/last mile” a été récemment ratifié par l’IEEE et permet donc l’utilisation du 10Gigabit Ethernet utilisant des transmetteur optique passif.

Livermore, CA – Alloptic, a global leader in the development of RF over glass (RFoG) and passive optical networking (PON) solutions for telecom, CATV, and private network operators worldwide, recently announced availability of its 802.3av compliant 10G EPON solution. The 10G-EPON technology, which is available for controlled introduction, is supported from Alloptic’s edge10™ optical line terminal (OLT).

Alloptic has deployed IEEE standard 802.3ah-compliant 1 Gbps EPON (1G-EPON) systems worldwide, supporting a wide range of services, including IPTV, VoIP, and cellular backhaul. IEEE 802.3av builds upon the IEEE standard 802.3ah, allowing seamless upgrades via the simultaneous operation of 1 Gbps and 10 Gbps symmetric and asymmetric EPON systems on the same outside plant. This enables service providers to introduce 10G-based services without replacing existing 1G-EPON customer equipment, thereby minimizing the operational impact of upgrading a large, in-service FTTH network. The recently ratified 802.3av standard leapfrogs other PON technologies with its 10Gbps throughput.

Lire l’article complet sur : Fiber Optics Online…

Mots clés Technorati : ,,,,

wifi-directLe Wi-Fi va bientôt ajouter une corde à son arc. La Wi-Fi Alliance vient en effet d’officialiser le Wi-Fi Direct. Une nouvelle norme qui permettra aux appareils d’établir entre eux une communication sans fil, sans faire appel à une infrastructure réseau et en profitant de tout le potentiel du standard 802.11.

Smartphones, ordinateurs, netbooks, appareils photo et baladeurs sont concernés par ce futur standard qui devra être ratifié par les organismes de standardisation avant d’être adopté par les industriels. Le Wi-Fi Direct marchera sur les plates-bandes du Bluetooth, jusqu’à présent technologie de prédilection pour relier deux appareils entre eux.

Premiers appareils mi-2010

Les premiers produits équipés de cette nouvelle certification pourraient faire leur apparition sur le marché mi-2010. Non seulement, ils pourront dialoguer entre eux, mais aussi avec les équipements existants supportant les actuelles normes Wi-Fi. Et ce, sans avoir besoin de télécharger un quelconque logiciel ou d’effectuer une mise à jour. Les communications pourront s’établir entre deux appareils, voire plus, pouvant échanger simultanément des informations.

Autre avantage, cette nouvelle norme intégrera en natif le WPA2 (Wi-Fi Protected Access), un protocole de sécurisation des réseaux Wi-Fi, créé en réponse aux faiblesses de son prédécesseur le WEP.

« Les appareils électroniques certifiés Wi-Fi Direct auront la même portée et les mêmes taux de transfert de données que les appareils Wi-Fi connectés à une infrastructure réseau », indique la Wi-Fi Alliance dans un communiqué.

Autrement dit, l’arrivée du Wi-Fi Direct pourrait sonner le glas du Bluetooth dont les vitesses de connexion sont inférieures. La norme Wi-Fi 802.11g, la plus répandue actuellement, offre un débit théorique de 54 Mbit/s contre moins de 3 Mbit/s pour le Bluetooth. Mais les partisans de ce standard n’ont pas dit leur dernier mot. Sa prochaine mouture (Bluetooth 3.0) promet de monter à environ 24 Mbit/s, en s’appuyant sur les protocoles radio… du Wi-Fi.

Lire l’article sur : 01net…

Mots clés Technorati : ,,,,,

Merci à Thierry Motte du groupe ETN pour avoir suggéré cette information.

wifi-abgn Les communications ont été réalisées sur la bande des 5 GHz . Sur cette bande, la réglementation française impose une PIRE (Puissance Isotrope Rayonnée Equivalente) limitée à 30 dBm , soit 1 W. Compte tenu du gain élevé des antennes utilisées, il a été nécessaire de limiter la puissance d’émission des émetteurs. En effet, si la puissance maximale délivrée par les émetteurs reste dans les limites légales, l’emploi d’une antenne à fort gain fait que la puissance rayonnée devient trop importante.

Cependant, le fort gain des antennes est également bénéfique pour la réception : ainsi, même si celles-là nous contraignent à limiter la puissance des émetteurs, les récepteurs sont largement favorisés par de telles antennes, ce qui permet d’étendre la portée radio.

Résultats obtenus

Une fois le pointage réalisé, plusieurs mesures de débit ont été réalisées, à l’aide d’un serveur et d’un client FTP. (Les débits indiqués sont donc des débits utiles, au niveau de l’applicatif FTP  :

  • Avec une puissance de 8 dBm , avec blocage du débit à l’émission et une largeur de spectre de 5 MHz , le lien est utilisable mais le débit assez limité. Compte tenu du gain  des antennes et de la perte dans les connecteurs, cette dernière configuration respecte la PIRE maximum imposée par la réglementation française. Le but est donc atteint !
  • Avec une puissance d’émission limitée à 15 dBm  (~30 mW ), un débit utile de 200 ko/s a été mesuré. Des largeurs de spectre de 5 MHz et 10 MHz  ont été mises en œuvre. A la réception, un RSSI de -85 dBm.
  • Sans limitation de puissance d’émission, soit 25 dBm (~300 mW), avec blocage du débit à l’émission et une largeur de spectre de 10 MHz, un RSSI de -75 dBm  a été mesuré, pour un débit constant de 500 ko/s). Cette valeur est la meilleure obtenue et est relativement impressionnante, compte tenu des 90 km de distance !

Lire l’article complet sur : Toulouse sans fil…

Mots clés Technorati : ,,,,,,