Recherche
Archives
Informations
92 visites ce jour / 15557 - adresse IP : 54.162.91.86 - système : - navigateur :
Téléchargements

green-ethernet-EEEUne actualité très intéressante sur la création d’ un groupe de travail IEEE (concernant un Ethernet vert, impliqué dans la thématique globale de la sauvegarde environnementale. Le groupe EEE (Energy Efficient Ethernet) travaille sur une refonte de l’ auto-négociation, pour adapter la vitesse de transmission en fonction de la charge.
Malgré des développements prometteurs, il existe encore de grandes questions. Une parmi celles-ci est de savoir si Ethernet peut devenir plus efficace sans coûts supplémentaires – en termes de support ou de productivité, et aussi de coût d’implémentation du RPS (Rapid PHY Selection ou Sélection rapide de Phase) – qui pourraient l’emporter sur l’augmentation des économies. Un problème potentiel est celui des incompatibilités similaires à celles existant pour les protocoles d’auto-négociation, source de problèmes de connectivité lorsque la mise en œuvre en est bancale.

L’initiative EEE repose sur deux hypothèses :…

Tout d’abord, les différentes vitesses sur paire torsadée Ethernet -10/100 / 1000/10000 Mbits/s – ont  chacune une consommation électrique à des rythmes différents. Plus le lien est rapide, plus il consomme, alors même que la transmission de données n’est pas active. Deuxièmement, la plupart des ordinateurs, ordinateurs de bureau en particulier, est souvent inactive avec de très courtes rafales d’émission/réception de données. L’objectif de l’EEE est d’essayer de comprendre comment ajuster vitesse et puissance afin de refléter la bande passante instantanée. Il s’agit de surveiller les changements dans l’utilisation du réseau ou de la file d’attente et rapidement ajuster la vitesse du lien au besoin. Une façon d’évaluer les avantages potentiels est d’examiner la consommation d’énergie d’Ethernet à des vitesses différentes selon les hypothèses de travail de l’EEE.

Le plus gros des économies apparaissent pour un scénario dans lequel un lien de 10 Gbit/s réduit la consommation d’énergie au niveau de 1 Gbit/s lorsque les données ne sont pas transmises. Si on évalue qu’un lien 10 Gbit/s utilise environ 10 watts pour chacune des deux extrémités de la liaison et qu’un lien 1 Gbit/s utilise environ 2 watts par extrémité, on pourrait économiser 70kWh par an si l’ordinateur utilise ce mode économiseur d’énergie 50% du temps. A 70.1€/MWh (source : http://www.industrie.gouv.fr/energie/statisti/pdf/hanprix2.pdf ), l’économie serait donc de 4.9€ par an et par ordinateur… ramenés aux 30 millions de machines françaises, cela donnerait 147 millions d’euros !

La création du groupe EEE remonte à janvier 2007 mais je trouve que c’ est une initiative à saluer et à encourager ! Il y a effectivement bien à faire pour réconcilier technologie et écologie…

Sources : IEEE – groupe 802.3 et GreenEthernet…

Mots clés Technorati : ,,,

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.