Recherche
Archives
Informations
45 visites ce jour / 13969 - adresse IP : 54.205.36.165 - système : - navigateur :
Téléchargements

Archive pour la catégorie ‘Divers’

L’Energy Efficient Ethernet passe en phase de test. « Les procédures de pré-tests permettront aux fournisseurs de proposer leurs solutions dans un délai rapide » souligne Jeff Lapak, ingénieur en chef au sein du laboratoire universitaire du New Hampshire.

L’Energy Effecient Ethernet ou 802.3az est un standard qui a été conçu pour réduire la consommation énergétique sur les réseaux Ethernet. Cette norme devra être suivie par différents équipements, comme les commutateurs et les cartes pour serveurs. Concrètement, elle réduit la consommation électrique quand les transmissions de données sont faibles.

Sanjay Kasturau, directeur technique de Teranetics et responsable de la rédaction du standard 802.3az a récemment indiqué que « l’utilisation des liens des réseaux locaux LAN n’étaient en moyenne que de 10% et dans les pics d’activité ce taux n’atteint pas les 100% ». Des études montrent en outre que la consommation électrique des différents commutateurs des équipementiers peut varier considérablement.

Une gamme d’équipements prêtée pour tests
Ce standard, complémentaire à d’autres normes d’efficacité énergétique plus récentes à destination des équipements pour les salles informatiques, devrait être finalisé d’ici l’année prochaine.

Les travaux sur EEE ont commencé en 2006. Aux Etats-Unis, l’agence de protection de l’environnement, le ministère de l’Énergie et le laboratoire national Lawrence Berkeley ont été parmi les premiers partisans de cette technologie.

A l’origine, le laboratoire universitaire devait tester les produits compatibles Fast Ethernet et Gigabit Ethernet. Ces tests devaient être étendus à d’autres évolutions d’Ethernet l’année prochaine. Plus tôt cette année, le centre de recherche avait reçu plusieurs produits pré-standardisé 802.3az par l’Alliance Ethernet. A la fin 2009, Broadcom a proposé des puces intégrant EEE en version projet.

Article provenant de Réseaux et telecom…

lu dans la Newsletter de l’ADUF :

webRestons du côté de l’Autorité de régulation pour la publication de nombreux résultats cette semaine. Tout d’abord, concernant l’Observatoire du marché des communications électroniques en 2009. A fin décembre, la France comptait 20,3 millions d’abonnements à Internet, soit 1,5 millions de plus que l’année passée. A noter que sur ces nouveaux abonnements, la part de Free (389 000) équivaut à plus de 25% de l’ensemble. Et en comparant ces 20 millions d’abonnements au nombre de ménages, 26 millions, on pourrait annoncer que plus des trois quarts des français ont accès à Internet !

Concernant la téléphonie sur IP, sachez qu’elle a enfin dépassé, en terme de minutes consommées, la téléphonie classique. La voix sur IP représente désormais 54% de l’ensemble des communications fixes !

Quant à la fibre optique, elle continue sa percée avec une augmentation des abonnements de 74% sur l’année, passant de 165 000 à 288 000 abonnés à fin 2009.
Vous pouvez retrouver l’Observatoire complet est ici : http://www.arcep.fr/index.php?id=10443.

En attendant de rentrer en France suite à mon séjour non prévu à Los Angeles (merci le volcan au nom imprononçable et aux effets ravageurs), je parcours le web et trouve ceci. Bon weekend à tous.

Plutôt impressionnante, cette réalisation uniquement composée de câble catégorie 5, et qui n’est en fait que l’auto-portait de sa créatrice, une certaine Kasey McMahon.

Connected-580-x-591

Voir la photo sur : Le Journal du Geek…

illus_cordon_RJ45_noir_manchons Alcatel-Lucent a déclaré mercredi 21 avril avoir trouvé un moyen de transférer des données à 300 Mbit/s sur deux lignes de cuivre. Cette découverte n’a pas encore passé les murs du laboratoire. Les véritables produits et services ne sont pas attendus avant 2011. 

Selon Stefaan Vanhastel, directeur marketing chez Alcatel-Lucent Wireline Network, les chercheurs des laboratoires Bell Labs ont présenté une technologie permettant de transférer des données à 300 Mbit/s sur une distance de 400 mètres en utilisant la technologie VDSL2 (Very high bitrate Digital Subscriber Line). Stefaan Vanhastel précise que selon le test, le débit peut même atteindre 100 Mbit/s sur 1000 mètres.

En soi, le VDSL2 plafonne à 100 Mbit/s sur une distance de 400 mètres. Donc pour obtenir un débit trois fois plus important,…

Lire la suite de cette entrée »

Télécharger le Guide de l'ARCEP portant sur la fibre optiqueL’Arcep, l’autorité qui régule le secteur des télécoms et des postes, s’est félicitée hier, lundi 22 février 2010, de la publication par les opérateurs de leurs offres de référence techniques et tarifaires en matière de FTTH … dans les zones denses. Pour l’Arcep : « La publication de ces offres rend effectif le démarrage par les opérateurs du déploiement mutualisé de la fibre optique jusqu’aux logements. Sur la base de ces offres, les opérateurs peuvent maintenant engager des discussions, préalablement à la signature des accords de co-investissements. » Ce déploiement mutualisé – désormais fixé par un cadre réglementaire – signifie que l’opérateur retenu par les propriétaires pour « fibrer » verticalement le bâtiment (dans les différents étages) devra permettre aux autres opérateurs de se raccorder au réseau de l’immeuble et de co-investir éventuellement (pour qu’il y ait par exemple plusieurs fibres par logement).

Un guide pratique à télécharger

« Que le déploiement soit en monofibre ou en multifibre, vous pourrez accéder aux services des différents opérateurs qui auront raccordé l’immeuble à leur réseau : dans le premier cas,…
Lire la suite de cette entrée »

led On sait que la LED est un éclairage de l’avenir : plus durable et très économe en énergie – Cette technologie est en pleine expansion. Siemens vient de  réussir un tour de force en utilisant cette technologie comme support de transmission. Avantage sur le WiFi : pas d’onde nocive (?!), des débit plus importants, maîtrise de la diffusion…La transmission à un débit de 500Mb/s a pu avoir lieu sur une distance de 5m en espace libre.

On parle ici de VLC : Visible Light Communication / Communication utilisant la lumière visible.  En octobre 2008, j’avais publié un article présentant cette technologique comme “Info ou Intox” – ce n’est plus une intox. On peut supposer que demain, nos systèmes d’éclairage seront en même temps nos systèmes de communication informatique sans fil.

l’IEEE travaille à standardiser cette transmission depuis 2007 et elle devrait aboutir d’ici la fin 2010.

…Siemens announces that their researchers have improved on their own record for wireless data transfer using white LED light. In collaboration with the Heinrich Hertz Institute in Berlin, they have achieved a data transfer rate of up to 500 Mbit/s, significantly bettering the previous record of 200 Mbit/s….

Lire l’article complet (en anglais) sur : the Industrail Ethernet Book…

pc-virtuel L’IEEE travaille sur les standards 802.1Qbg et 802.1Qbh afin d’adresser les problèmes liés à la gestion de machines virtuelles dans les centres de données.

Un serveur n’est pas un switch

La virtualisation a pour effet pervers de placer une lourde responsabilité sur les switchs virtuels qui utilisent les ressources des cartes réseaux et des serveurs lames qui doivent maintenant gérer, entre autres, la sécurité du système, les stratégies et droits de chaque groupe et utilisateur et tout ce qui est associé au switching. Le but du standard 802.1Qbg et 802.1Qbh est de replacer cette charge de travail sur un switch Ethernet physique connectant les unités de stockage et les diverses ressources du réseau.
Pour cela, l’IEEE est en train de développer une fonctionnalité appelée VEPA (Virtual Ethernet Port Aggregation), une extension aux switching physiques et virtuels qui permet de réduire le nombre d’éléments ayant besoin d’être géré par un centre de données (configurations, adresses, sécurité, stratégies, etc.)

L’IEEE 802.1Qbg et 802.1Qbh seront nécessaires dans quelques années

Selon ESG Research, une majorité d’entreprises utilisent entre 5 et 10 machines virtuelles par serveur. Néanmoins, d’ici quelques années ce chiffre devrait grimper à 30, ce qui placera une charge de travail énorme sur le switch virtuel qui devra s’occuper des VLAN, des tags QoS, des zones de sécurités, etc. En permettant à l’hyperviseur de déléguer les tâches de switching à un switch physique, on déplace le problème et on permet aux serveurs de réaliser leur travail de base, offrir de la puissance de calcul pour les applications. Si ces deux standards ne sont donc pas très utiles pour le moment, on imagine que le 802.1Qbg et 802.1Qbh vont être indispensables dans les entreprises d’ici quelques années.

Lire l’article sur : Présence PC

Je vous souhaite à tous une merveilleuse année avec plein de joies, d’amour, de réussites personnelles et professionnelles et … plein de réseaux Ethernet !!! (D’ailleurs, si vous avez des projets ou besoin de l’aide d’un expert dans le monde industriel : allez voir ici : www.ABinterNETwork.com)

J’en profite pour faire un clin d’œil à Pascal Jehanno pour son génial travail sur le blog des bits – à découvrir pour voir l’informatique différemment !

Merci à Benoit Minvielle, société Hirschmann pour la suggestion de cette actualité…

foLes chercheurs d’Alcatel sont parvenus à battre le record de transmission de données par réseau optique. Le débit atteint serait dix fois supérieur à celui qu’on connaît aujourd’hui sur les câbles sous-marins commerciaux.

Les équipes de Bell Labs, localisées à Villarceaux (91), affirment avoir atteint les 100 petabits (100 millions de gigabits) par seconde.kilomètre, une unité de mesure standard en transmission optique à haute vitesse. Ce chiffre a été calculé en prenant en compte à la fois la vitesse de transmission et la capacité du réseau à la maintenir sur une longue distance. Ici 7 000 kilomètres.

« Cette expérience de transmission comprenait notamment l’envoi de l’équivalent de 400 DVD par seconde entre Paris et Chicago », explique Alcatel dans un communiqué.

Quelque 155 lasers fonctionnant chacun sur une fréquence différente, et transportant 100 gigabits de données par seconde, ont été utilisés pour réaliser cette opération.

Lire l’article sur Le Mag IT…

foLe KDDI R&D Laboratories, branche recherche de KDDI (une société télécom japonaise) le National Institute of Information & Communications Technology (NICT) japonais ont annoncé hier le développement d’un câble optique techniquement très avancé.

En effet, elle revendique que cette fibre est capable de transporter les données 10 fois plus rapidement que les capacités des fibres actuelles soit 30 térabits par seconde (au lieu de 3). Les chercheurs ont effectués des tests sur une distance d’environ 240 km et indique envisager la commercialisation de cette technologie en 2012. Un des champs d’application de cette fibre serait le domaine de la médecine pour de la télé-opération.

En prenant une comparaison, cela revient à transmettre 1440 heures de vidéo (qualité DVD) en une seule seconde. Je n’ose pas imaginer les systèmes à chaque bout pour traiter l’émission et la réception de l’information.

KDDI indique que pour raccorder les villes japonaises les plus importantes par ce nouveau câble coûterait la bagatelle de 210 million de $.

Il semblerait que la technologie d’émission employée soit à base d’OFDM (Orthogonal Frequency Division Multiplexing) – une technique que l’on retrouve parfois dans le … wifi.

Pour le reste, il faut savoir lire le japonais …

Lire l’article sur : CrunchGear…

Mots clés Technorati : ,,,,,