Recherche
Archives
Informations
130 visites ce jour / 14683 - adresse IP : 54.158.109.89 - système : - navigateur :
Téléchargements

Articles avec le tag ‘aggrégation’

Décidemment, la virtualisation est un marché en évolution constante. Reste à savoir si la carte sera compatible avec les nouveaux standards sur l’esquels travaille l’iEEE.

Intel vient de présenter la première carte réseau Ethernet 10 Gigabits possédant deux ports et étant compatible avec la technologie SR-IOV, il s’agit de l’Intel Server Adapter X520-T2.

Mieux partager les ports PCI-Express

Les deux ports permettent, soit de basculer de l’un à l’autre en cas de panne, soit de combiner la bande passante pour profiter d’un réseau Ethernet 20 Gigabits. Utilisant un contrôleur Intel 82599, cette carte se distingue principalement par sa technologie SR-IOV (Single Root I/O Virtualization) qui optimise le partage des ressources PCI-Express par les machines virtualisées en divisant le port en plusieurs interfaces virtuelles. Cela permet d’offrir un accès direct aux ressources physiques, sans avoir à passer par une émulation logicielle.

Réduire les goulots d’étranglement

Enfin, L’Intel X520-T2 intègre la technologie Intel VT-c qui tente de réduire les goulots d’étranglement que peuvent générer les environnements virtuels. On comprend donc qu’Intel tente d’attirer les entreprises en brandissant le drapeau de la virtualisation, très à la mode en ce moment.
Le prix et la disponibilité de la carte n’ont pas encore été annoncés.

lire l’article sur : Tom’s Hardware…

pc-virtuel L’IEEE travaille sur les standards 802.1Qbg et 802.1Qbh afin d’adresser les problèmes liés à la gestion de machines virtuelles dans les centres de données.

Un serveur n’est pas un switch

La virtualisation a pour effet pervers de placer une lourde responsabilité sur les switchs virtuels qui utilisent les ressources des cartes réseaux et des serveurs lames qui doivent maintenant gérer, entre autres, la sécurité du système, les stratégies et droits de chaque groupe et utilisateur et tout ce qui est associé au switching. Le but du standard 802.1Qbg et 802.1Qbh est de replacer cette charge de travail sur un switch Ethernet physique connectant les unités de stockage et les diverses ressources du réseau.
Pour cela, l’IEEE est en train de développer une fonctionnalité appelée VEPA (Virtual Ethernet Port Aggregation), une extension aux switching physiques et virtuels qui permet de réduire le nombre d’éléments ayant besoin d’être géré par un centre de données (configurations, adresses, sécurité, stratégies, etc.)

L’IEEE 802.1Qbg et 802.1Qbh seront nécessaires dans quelques années

Selon ESG Research, une majorité d’entreprises utilisent entre 5 et 10 machines virtuelles par serveur. Néanmoins, d’ici quelques années ce chiffre devrait grimper à 30, ce qui placera une charge de travail énorme sur le switch virtuel qui devra s’occuper des VLAN, des tags QoS, des zones de sécurités, etc. En permettant à l’hyperviseur de déléguer les tâches de switching à un switch physique, on déplace le problème et on permet aux serveurs de réaliser leur travail de base, offrir de la puissance de calcul pour les applications. Si ces deux standards ne sont donc pas très utiles pour le moment, on imagine que le 802.1Qbg et 802.1Qbh vont être indispensables dans les entreprises d’ici quelques années.

Lire l’article sur : Présence PC