Recherche
Archives
Informations
110 visites ce jour / 14673 - adresse IP : 54.197.130.93 - système : - navigateur :
Téléchargements

Articles avec le tag ‘PTP’

Un serveur NTP et PTP étant difficile à trouver, cet article pourrait intéresser des automaticiens dans le monde du process industriel :

ieee1588 Meinberg Radio Clocks a présenté aujourd’hui son tout nouveau serveur de synchronisation temps et fréquence. Le modèle LANTIME M400/GPS, très compact et monté sur rail, compte parmi les serveurs temps réseau et références temporelles de protocole IEEE 1588(PTP) les plus puissants du monde pour l’environnement d’automatisation des processus et de sous-station. La gamme étendue d’options de sortie, incluant des sorties de fréquence et d’impulsion, des sorties code temps IRIG, des interfaces série RS232 et RS422, permet à Meinberg d’offrir une solution adaptable et configurable répondant à pratiquement tous les besoins de synchronisation?en deux facteurs de forme ultra compacts.

Le M400 est une horloge maître PTP synchronisée sur GPS parmi les plus compactes au monde, qui prend en charge les fonctionnalités PTPv2 (IEEE 1588-2008) suivantes : communication réseau (Ethernet) de couche 3 (IPv4)/couche 2, mode multidestinataire/unidestinataire ainsi que le calcul temporisation de bout en bout (E2E) et d’égal à égal (P2P). Il prend en charge la version actuelle du profil de puissance IEEE 1588 (« profil de norme IEEE pour utilisation du protocole de précision temporelle IEEE 1588 dans les applications de système électronique de puissance ») qui devrait faire partie de la norme CEI 61850. La version définitive sera prise en charge par une mise à jour logicielle. Actuellement, le nouveau serveur de temps réseau LANTIME est capable de synchroniser des réseaux CEI 61850 avec des clients (S)NTP et peut offrir des sorties code temps IRIG et 1PPS (impulsions par seconde) aux dispositifs électroniques intelligents et systèmes SCADA.

…Diverses sources de synchronisation peuvent être commandées : des récepteurs GPS, IRIG, PZF(DCF77), WWVB et MSF sont disponibles. Le modèle MRS offre des possibilités supplémentaires, incluant NTP, PPS, 10MHz et PTP.

Utilisée comme horloge esclave PTP, la version MRS permet de générer tous les signaux de sortie (IRIG, PPS, impulsions programmables, fréquences, NTP). C’est un moyen pratique d’utiliser la synchronisation réseau IEEE 1588 d’avant-garde tout en continuant à générer les signaux requis par tout équipement d’ancienne génération hors réseau et n’utilisant pas le protocole PTP.

Lire l’article complet sur : LCI…

Mots clés Technorati : ,,,,

switch En fait, cette solution est un retour à une fonctionnalité qui existait il y a 10 ans sur les switchs. Elle présente l’avantage de proposer un temps de traversée identique quelque soit la taille de la trame à l’inverse de la commutation “Store & Forward” qui doit stocker la trame en totalité avant de la rediriger. Cette ancienne solution est mise au gout du jour en intégrant la gestion de la qualité de service (802.1Q / 802.1p)et donc des VLANs.

L’inconvénient majeur de cette solution est de ne proposer qu’une solution mono-débit de bout en bout (ici du 100Mb/s) car il est impossible avec cette solution de passer à un débit moindre (10Mbit/s) ou plus important (gigabit). Or le temps de latence du switch “store & forward” annoncé comme problématique en 100Mb/s (ici de 120µs) est divisé par 10 en gigabit minimisant ainsi l’impact du transport sur le réseau automatisme et garantissant l’interopérabilité entre switchs de différents constructeurs respectant le standard. Par ailleurs, en intégrant le standard IEEE1588, le PTP : Precision Time Protocol, le temps de parcours de tout le réseau peut être mesuré précisément de bout en bout et permettre ainsi de déterminer les critères Temps Réel du réseau traversé.

Pour diminuer encore plus le temps de traversé du réseau, on peut aussi remplacer les switchs par des hubs (répéteurs) 100Mb/s (quitte a les “bidouiller” un peu pour éviter les collisions que la méthode CSMA/CD classique amène sur ce type de produit – ce que n’hésite pas à proposer certains constructeurs automatismes). En résumé, le choix sera de savoir si l’on souhaite une solution ouverte et pérenne ou une solution propriétaire… 

Store and forward, cut-through Ethernet switching

The performance of switching technology is greatly enhanced by use of cut-through switching technology rather than store-and-forward technology. (See figure 1.)
Neither will guarantee determinism, however, making both insufficient for many automation applications. Protocol prioritization for IEEE 802.1q also is ineffective because automation protocols compete with other protocols of the same and higher priority. The delays that can result are unacceptable for automation.

Two delay mechanisms are:

– Delays in the input port: If an input port’s queue (memory) is saturated with traffic from other protocols of the same or higher priority than the automation protocols, then the automation messages are delayed. (See figure 2.) This leads to unpredictable delays for automation protocols.

Lire la suite de cette entrée »

powerlink Le protocole Ethernet pour automatisme met à disposition la couche logiciel en licence libre pour dialoguer en EPL (Ethernt PowerLink). Ceci permet ainsi aux fabricants d’équipements réseaux et de machines d’incorporer du code EPL open source sans tout re-développer. Le code source a été développé par la société allemande Sys Tec Electronic GmbH.

Pour rappel, Powerlink est un protocole automatisme qui peut faire du temps réel. Il utilise une structure Maitre/Esclave (donc basé sur les unicasts) en anneau. il utilise un mode protégé avec hubs 100BaseTX sans collision (donc propriétaire) ou en utilisant des commutateurs PTP et nécessitant une passerelle PowerLink pour une ouverture vers des réseaux TCP/IP standards.

Lire la suite de cette entrée »