Recherche
Archives
Informations
45 visites ce jour / 13969 - adresse IP : 54.205.36.165 - système : - navigateur :
Téléchargements

Articles avec le tag ‘VPN’

securite Je viens de tester un service en ligne pour les plus paranoïaque d’entre nous.

En tout cas, si vous souhaitez commander en ligne sur Internet depuis un HOTSPOT libre, une connexion non sécurisée ou tout simplement pour anonymiser votre connexion (de façon à ne pas remonter jusque votre connexion – et je ne veux pas savoir pourquoi…) ou si vous chercher une solution à l’espionnage instaurée par la loi Hadopi, ce site web vous intéressera.

IPjetable.net vous permet de tester leur service pendant 2 jours (attention, il y a un temps d’attente parfois long pour avoir les codes d’accès) et d’établir un VPN depuis n’importe quelle connexion existante. Ce site vous protège en chiffrant les communications traversant tout réseau WiFi (ou autre) non sécurisé et ne pratique pas de filtrage sur les données qui transitent par le VPN. Une adresse IP publique vous est attribuée et toutes les applications sont utilisables (web, tchat, p2p, ftp, ssh…).

Lire la suite de cette entrée »

ipv6 En recherchant des informations sur IPv6, je viens de tomber sur une perle : une véritable bible sur TCP/IP incluant bien entendu plein d’informations sur IPv6 et donc forcément très utile en ces temps où se posent plein de questions sur le sujet 😉

TCP/IP Fundamentals for Microsoft Windows
Chapitre 1  : Introduction à TCP/IP
Chapitre 2  : Vue d’ensemble de l’architecture de la suite de protocoles TCP/IP
Chapitre 3  : L’adressage IP
Chapitre 4  : Le sous-adressage, la segmentation
Chapitre 5  : Le routage IP
Chapitre 6  : DHCP
Chapitre 7  : La résolution de noms d’hôtes
Chapitre 8  : Vue d’ensemble du DNS
Chapitre 9  : Le support de DNS dans Windows
Chapitre 10 : TCP/IP de bout en bout
Chapitre 11 : NetBIOS sur TCP/IP
Chapitre 12 : Vue d’ensemble de WINS
Chapitre 13 : IPsec et le filtrage de paquets
Chapitre 14 : Les réseaux privés virtuels (VPN)
Chapitre 15 : Technologies de transition IPv6
Chapitre 16 : Dépannage TCP/IP

Un document qui fait 560 pages… de quoi s’informer pendant les vacances à venir

Par ailleurs, on parcourera aussi avec intérêt l’article sur IPv6 de ce site pour obtenir plus d’information sur la transition IPv4 / IPv6

Télécharger le PDF (Anglais) : TCP/IP Fundamentals for Microsoft Windows…

Lire l’article complet sur : Stanislas Quastana’s Blog…

ipv6 Orange Business Services déploie le protocole IP version 6 (IPv6) pour son offre de VPN sur son réseau MPLS IP.
L’un des objectifs est le décollage des services « Machine-to-Machine » (M2M) et des capteurs en réseau (surveillance de la consommation d’énergie et de l’environnement, amélioration des systèmes de sécurité, pratique de la télémédecine …).

Au deuxième trimestre 2009, cette nouvelle option sera proposée dans trente-cinq pays, et sera, d’ici début 2010, progressivement étendue à une centaine d’autres pays.

Lire l’article sur : Réseaux et Télécoms…

Mots clés Technorati : ,,,,

hadopi Les fondateurs du site idopah.net, lancé fin avril en riposte à la loi Hadopi, expliquent comment ils espèrent contourner la loi…

Né d’une volonté de riposte à la loi Hadopi, définitivement adoptée mercredi, Ipodah.net s’inscrit dans la lutte des opposants au texte qui s’organise sur la Toile. Ce site propose un service de cryptage des adresses IP, aux internautes qui surfent sur le Net, ce qui pourrait faciliter le téléchargement illégal. Ses fondateurs, qui préfèrent garder l’anonymat, invoquent la nécessité de s’opposer à une loi jugée injuste et abusive. Interview.

Pourquoi avoir lancé ce site?
Après plusieurs voyages et déplacements, nous nous sommes aperçus que de nombreux hotspot Wi-Fi dans des cafés, des hôtels ou des aéroports n’étaient pas sécurisés du tout. N’importe quelle personne assise à côté de nous avec son ordinateur portable pouvait lire nos emails, voir quels sites web on consultait etc. L’idée de fournir un système de connexion à Internet par VPN nous trottait donc déjà dans la tête depuis un bon moment, afin de sécuriser les communications. L’adoption de la loi Hadopi nous a poussés à réagir, comme The Pirate Bay l’a fait en Suède avec IPREDator. C’est ainsi qu’est né Ipodah.net. L’enjeu est à la fois politique – prouver que la loi est dépassée avant même d’être appliquée – et technique – sécuriser les communications et proposer l’anonymat à des millions de Français.

Quelles menaces la loi Hadopi fait-elle peser sur les internautes selon vous?
Elle est condamnable pour deux raisons. Tout d’abord parce qu’elle va à l’encontre des droits fondamentaux en instaurant une commission qui va se substituer à la justice. Or, dans le droit français, toute personne a droit à un procès équitable devant un juge. De plus, les responsabilités ne sont pas très claires et c’est à l’internaute de prouver son innocence. Ensuite, nous pensons que le droit à un accès Internet est fondamental pour l’ensemble des foyers français. Hadopi permet de fermer cet accès sans décision de justice, un pouvoir scandaleux et indigne d’un pays civilisé comme la France.

Le site en est à sa version bêta. Quand pensez-vous le lancer définitivement?
Le défi technique et surtout juridique est assez difficile à relever. Ce n’est pas pour rien que le service suédois n’est pas sorti de sa version bêta depuis de nombreuses semaines. Pour Ipodah, nous avons prévu une fourchette large de quelques semaines à 3 mois. Compte tenu de l’enjeu, il faut bien préparer le service.

Combien d’internautes avez-vous attirés depuis votre lancement?
En deux semaines, nous avons recueilli pas loin de 10.000 inscriptions. Beaucoup sont sur liste d’attente pour ne pas écrouler nos serveurs actuels. Nous avons fait très peu de pub mais le succès nous a bien rattrapés, les informations vont très vite sur le Net.

Avez-vous fixé un prix en deçà duquel vous ne développerez pas votre VPN?
En dessous de 4 ou 5 euros par mois, il sera difficile de maintenir une infrastructure technique de qualité. Je m’avance beaucoup en vous donnant ces informations, car nous sommes encore loin d’avoir tout chiffré. Et la loi Hadopi doit encore passer devant Conseil constitutionnel (suite à une requête que devrait déposer l’opposition, ndlr). L’invalidation de la loi aurait un impact certain sur le service et nous obligerait peut-être à voir plus petit et à revenir à notre idée initiale, à savoir proposer un service pour se connecter en toute sécurité à un hotspot Wi-Fi. Ce marché de niche serait donc plus cher. Mais si la loi passe le Conseil constitutionnel et n’est pas inquiétée par le droit communautaire européen, il nous faudra voir grand, ce qui aura comme conséquence de faire baisser le prix par abonné.

Où en êtes-vous de vos discussions avec les Pays-Bas pour vous implanter là-bas?
Les Pays-Bas sont le point névralgique d’Internet en Europe, avec le plus gros point d’échange de trafic Internet. Nous avons donc déjà des contacts pour la connectivité à Internet et l’hébergement des serveurs. C’est surtout la partie juridique qui nous pose problème. Nous sommes des ingénieurs passionnés, pas des juristes.

Lire l’article sur : Idopah.net

digiconnectwan En recherchant un boîtier Ethernet pour mettre me connecter vis GSM lors de mes voyages, je suis tombé sur ce produit qui me semble très utile pour une application de prise de contrôle à distance (serveur VPN embarqué) ou pour créer une redondance du réseaux IP (gestion du protocole VRRP pour la redondance de routage) et ce avec des vitesses intéressantes puisque l’ un des produits gère la 3G .Il intègre aussi la redirection de port série pour le RS232/422/485. J’ai oublié de dire qu’ il est au format Rail Din, alimentable en 12 ou 24V, avec une température de fonctionnement de -30° C à 70° et qu’il peut intégrer un point d’ accès sans fil  

  • Passerelles/routeurs sans fil Ethernet vers GSM/CDMA haut débit
  • Connexions principales et de secours de l’entreprise sur réseau étendu sans fil
  • Connexion Digi SureLink permanente et unique
  • Connexion 10/100Base-T au routeur existant

Les produits Digi Connect WAN fournissent des communications sans fil hautes performances via des réseaux GSM (GPRS/EDGE) ou CDMA (1xRTT) pour les connexions principales et de secours aux sites distants. Ils offrent un moyen simple et peu coûteux de connecter la plupart des sites distants au réseau IP de l’entreprise. Leur utilisation est idéale lorsque les réseaux filaires (ligne dédiée/Frame Relay, CSU/DSU, service T1 partagé, par exemple) ne sont pas envisageables ou lorsqu’un type de connexion réseau alternatif est nécessaire. Leurs avantages sont nombreux : déploiement immédiat, suppression des coûts de câblage et des problèmes liés aux ruptures de câbles, possibilité de franchir les pare-feux et possibilité de déplacer la connexion à peu près partout.

En savoir plus sur : Digi International…

Mots clés Technorati : ,,,