Recherche
Archives
Informations
68 visites ce jour / 15574 - adresse IP : 54.166.242.76 - système : - navigateur :
Téléchargements

Articles avec le tag ‘10 Gbit/s’

ratp Quand on connait le coût d’un équipement Ethernet 10Gbit/s, j’ai quelques doutes sur le fait que tout le réseau de fibres transporte réellement ce débit tout le long. La vidéosurveillance et la TOIP ne nécessite certainement pas ce débit ( à 1Gbits/s, on peut transporter 200 flux vidéo de bonne qualité et quelques 3000 flux de téléphonie). Ceci dit, 1600 km de fibres monomode, cela fait un joli réseau Ethernet industriel. La vidéo présente les bases de la mise en place d’un tel réseau multi-services : câblage, brassage, soudure, réflectométrie.
On y apprend en plus que des câbles rayonnant captent les transmissions des GSM pour les transporter en fibre jusqu’à un nœud de raccordement des opérateurs télécoms…

Souvenir : Ca me rappelle la mise en place du premier réseau Ethernet pour la RATP en 1996 (je crois) à laquelle j’avais participé (travail de nuit, transport d’un station unix pour paramètrage en RARPD des Ponts Multiports et des cartes SNMP des concentrateurs optiques (hub) permettant le transport du réseau multi-services 10Mb/s de l’époque)

Dans la nuit du 23 au 24 mars 2010, la rédaction de 01netPro a assisté au déploiement de la fibre optique dans le métro parisien. C’est dans la station

Lire la suite de cette entrée »

10G-EPON L’organisme de normalisation IEEE a approuvé un amendement au standard Ethernet 802.3 qui étend son champ d’application aux réseaux de distribution optiques passifs point-à-multipoint à 10 Gbit/s.
Référencée IEEE 802.3av et connue aussi sous le label 10G-EPON, la nouvelle spécification vient s’ajouter à l’actuel standard Ethernet 1G-EPON qui dessert d’ores et déjà 30 millions d’utilisateurs de par le monde.
Rappelons que les réseaux d’accès en fibre optique PON (Passive Optical Networks) sont des solutions point-à-multipoint où les équipements intermédiaires, des coupleurs optiques passifs situés entre le central de l’opérateur et l’abonné, ne nécessitent pas d’alimentation électrique. Tout en permettant une réduction des coûts des équipements, des coûts opérationnels et des coûts de maintenance, le passage au 10 Gbit/s doit répondre aux besoins en bande passante pour la diffusion de programmes TVHD, les réseaux résidentiels Gigabit, les services VDSL2, l’agrégation de trafics issus de réseaux mobiles 4G, etc

Lire l’article sur : Electronique…

Schéma de fonctionnement de l'architectureCisco, après avoir sorti un commutateur virtuel pour l’architecture VMware, revient maintenant au “hard” en mixant des serveurs virtuels (de VMware) et un commutateur 10Gbit (avec du FCoE : Fiber Channel over Ethernet) pour sortir un produit orienté pour les centres de données.

Avec l’Unified Computer System (UCS) – une armoire informatique qui intègre des commutateurs 10 Gbit SAN/LAN unifiés, des serveurs-lames x86 basés sur les derniers processeurs d’Intel, une couche de virtua­lisation et une console d’administration qui gère étroitement l’ensemble –, Cisco pousse la porte du club des marchands de serveurs-lames pour étendre sa présence dans les centres de données.

Sur l’aspect matériel, l’UCS de Cisco n’a pourtant pas à rougir devant la concurrence. Basés sur les derniers processeurs Intel, ses serveurs devraient rapidement savoir ­exploiter la mémoire des lames voisines, une des fonctions de la plate-forme ­Nehalem. Avec cette évolution, des SGBD pourront être montés en RAM. Inédite jusqu’ici sur serveurs x86, cette prouesse permet aux grands systèmes d’IBM ou de HP d’accélérer les accès d’un facteur 10. L’UCS reprend également la connectique unifiée qui singularise le Nexus 5000, un commutateur dit de convergence lancé l’an dernier par Cisco. Ici, les liens LAN et SAN passent par les mêmes câbles physiques, du 10 Gbit DCE (Data Center Ethernet). Cette convergence, rendue possible grâce à l’implémentation du protocole FCoE dans les commutateurs de l’USC, simplifie les connexions et promet de rendre le centre de données plus modulaire, notamment pour attribuer à un ­serveur un volume qui sera accessible tantôt via un NAS, tantôt en SAN

Lire la suite de cette entrée »

image La société Schleifring  commercialise un nouveau système de réaliser une connection en fibre optique dans des systèmes en rotation au moyen d’un joint tournant.

Là où la performance est d’autant plus intéressante c’est que ce système permet sur un seul joint de réaliser le raccordement de plusieurs fibres optiques – que ce soit pour de la transmission analogique ou numérique (et ce jusque 10 Gbit/s).

Lire la suite de cette entrée »

L’acheminement de flux de stockage Fibre Channel sur liens Ethernet 10Gbit/s commence à prendre consistance. Mais l’industrie se montre encore prudente.

Les faits : Mi-octobre,lors du salon Storage Networking World de Dallas (Etats-Unis), QLogic, Netapp et Nuova Systems ont présenté le prototype d’un réseau de stockage Fibre Channel over Ethernet. Les premiers produits commerciaux sont attendus pour 2008.

Lire la suite de cette entrée »

A l’occasion de son assemblée annuelle, le consortium Nonprofit Advanced Network vient d’annoncer qu’il a enfin finalisé l’infrastructure nationale de type Internet 2. Le projet ne date pas d’hier. Son objectif est de couvrir les Etats-Unis par un réseau doté de nouvelles technologies réseaux offrant un débit de 100 Gbps. Il concerne les universités et autres milieux à vocation éducative et culturelle et doit permettre aux chercheurs, notamment, de collaborer plus facilement.
Lire la suite de cette entrée »