Recherche
Archives
Informations
6 visites ce jour / 15238 - adresse IP : 54.81.72.117 - système : - navigateur :
Téléchargements

Articles avec le tag ‘802.11n’

wifi-abgn

Après plusieurs années d’attente, la Wi-Fi Alliance et l’IEEE certifient définitivement la norme 802.11n. Les déploiements de réseaux Wi-Fi en 802.11n version provisoire de la norme (draft 2.0) commençaient à devenir de plus en plus nombreux et de plus en plus ambitieux. Beaucoup d’entreprises ont du s’orienter vers cette version provisoire du 802.11n pour répondre aux besoins grandissants de bande passante de leurs applications mobiles. […]

802.11n – un virage dans l’histoire de réseau Wi-Fi ?

Le 802.11n est la norme haut débit. Cette norme repousse les limites en matière de performances de ses prédécesseurs, 802.11bg et 802.11a limités à 54 Mbit/s chacun. Le Wi-Fi 802.11n utilise uniquement les plages de fréquences définies par l’ARCEP à savoir 2.4 GHz et 5 GHz. Ainsi, une borne Wi-Fi 802.11n fonctionnant sur ces deux plages de fréquences offre une bande passante potentielle double c’est-à-dire 2 X 300 Mbit/s. Les améliorations apportées par le 802.11n ne se limitent pas au débit. La couverture radio est également plus soutenue grâce à une technique assurant une meilleure propagation du signal. (Cf. spécification technique du protocole 802.11n)

Avec de telles performances, les ambitions d’entreprises de faire disparaitre les fils dans des immeubles entiers peuvent se concrétiser. Mais n’oublions pas deux points cruciaux. Le premier est que pour profiter pleinement de ces nouvelles performances, les postes mobiles doivent supporter la norme 802.11n (ou la 802.11n draft 2.0). Le second, le Wi-Fi prend toute sa valeur dans le cadre d’une alternative aux technologies filaires lorsque celles-ci sont mal adaptées, typiquement dans le cas d’applications mobiles.

Comprendre la nouvelle nomenclature 802.11n

Le 802.11n peut fonctionner sur la plage des 2.4 GHz et sur la plage des 5 GHz. Selon les modèles de bornes Wi-Fi, certaines proposent le 802.11n sur une plage ou sur deux plages simultanées. Il faut être vigilant dans le décodage des références car bien évidement, il y a un impact financier sur le coût de la borne. De plus, une autre caractéristique technique vient compliquer la compréhension. Elle apparait sous le terme « 3X3 ». Cet exemple signifie 3 antennes en émission et 3 antennes en réception. Ces caractéristiques influent fortement sur les performances de la borne.

Compatibilité avec les normes 802.11a et 80211bg ?

Une borne Wi-Fi proposant le 802.11n sur la plage des 2.4 GHz assure la compatibilité avec le protocole 802.11bg. Une borne Wi-Fi proposant le 802.11n sur la plage des 5 GHz assure la compatibilité avec le protocole 802.11a. Attention, cela peut dégrader les performances des bornes. Chaque fabriquant a sa stratégie en la matière.

La norme 802.11n est-elle compatible avec sa version provisoire (802.11n draft 2.0) ?

Vous avez déployé des réseaux Wi-Fi en 802.11n draft 2.0. Vous avez des terminaux supportant le 802.11n draft 2.0. La Wi-Fi Alliance assure que le 802.11n draft 2.0 est compatible avec le 802.11n.

Quels sont les pièges à éviter ?

Le premier concerne l’alimentation électrique des bornes 802.11n et plus particulièrement l’alimentation par le bais du câble réseau. Jusqu’à présent, les injecteurs de courant alimentant les bornes Wi-Fi par le réseau répondait à la norme 802.3af qui garant une puissance optimale au fonctionnement de la borne. La puissance fournie par ces équipements peut se révéler insuffisante pour l’alimentation de certaines bornes 802.11n. Une nouvelle norme est en préparation : le 802.3at [PoE+ – Power over Ethernet à 60W].

Le second piège concerne la charge du trafic induite dans les réseaux locaux par les bornes 802.11n. Il ne faut jamais perdre de vue que connecter une borne 802.11n à un réseau local revient à injecter dans ce dernier une consommation de bande passante potentielle pouvant aller jusqu’à 600 Mbit/s [Typiquement : environ 200 Mb/s effectif]. Donc avant de déployer de façon massive des bornes 802.11n, il est important d’étudier cet impact sur vos réseaux locaux pour éviter de forts désagréments.

Lire l’article sur : Global Security Mag Online…

Mots clés Technorati : ,,,,

wifi-abgn Le standard IEEE 802.11n arrive enfin en version définitive. Sept ans après la publication d’une version  brouillon, ce Wi-Fi agrémenté de la lettre n sera officiellement entériné le 11 septembre prochain, à l’occasion du sommet RevCom aux Etats-Unis. Mais rappelons que la quasi-totalité des fabricants de routeurs implémentent déjà ce standard radio depuis deux ans environ !

Avec l’IEEE 802.11n, les connexions sans fil bénéficient d’un débit (tout théorique) de 300 Mbit/s. Pour l’atteindre, le lien radio s’appuie sur la technologie MiMo, qui consiste à multiplier les antennes et à utiliser des techniques de multiplexage radio avancées.

En une dizaine d’années, le Wi-Fi est passé d’un débit théorique de 1 Mbit/s (802.11) à 11 Mbit/s (802.11b) puis 54 Mbit/s (802.11g et 802.11a).

l’IEEE travaille d’ores et déjà sur de nouveaux standards comme le 802.11ac (débit de 1 Gbit/s) et le 802.11ad (fréquence de 60 GHz).

Lire l’article sur : 01 net Pro…

Mots clés Technorati : ,,,,

Merci à Thierry Motte / ETN pour cette information relayée…

wifi-abgn Le standard IEEE 802.11n arrive enfin en version définitive. Sept ans après la publication d’une version  brouillon, ce Wi-Fi agrémenté de la lettre n sera officiellement entériné le 11 septembre prochain, à l’occasion du sommet RevCom aux Etats-Unis. Mais rappelons que la quasi-totalité des fabricants de routeurs implémentent déjà ce standard radio depuis deux ans environ !

Avec l’IEEE 802.11n, les connexions sans fil bénéficient d’un débit (tout théorique) de 300 Mbit/s. Pour l’atteindre, le lien radio s’appuie sur la technologie MiMo, qui consiste à multiplier les antennes et à utiliser des techniques de multiplexage radio avancées.

En une dizaine d’années, le Wi-Fi est passé d’un débit théorique de 1 Mbit/s (802.11) à 11 Mbit/s (802.11b) puis 54 Mbit/s (802.11g et 802.11a).

l’IEEE travaille d’ores et déjà sur de nouveaux standards comme le 802.11ac (débit de 1 Gbit/s) et le 802.11ad (fréquence de 60 GHz).

Lire l’article sur : 01 net Pro…

Mots clés Technorati : ,,,,

Merci à Thierry Motte / ETN pour cette information relayée…

wigig Dans la course au haut-débit, voici un nouvel acteur avec lequel il faudra peut-être compter : la Wireless Gigabit Alliance. Ce consortium industriel – qui regroupe des firmes prestigieuses comme Intel, Dell, Microsoft ou Nokia – vient d’annoncer sa volonté de définir une nouvelle technologie haut débit sans fil baptisée Wigig (Wireless Gigabit) aux débits « dix fois supérieurs à ceux des réseaux locaux sans fil ». Les premières spécifications devraient être publiées au quatrième trimestre 2009. Le gigabit par les ondes, voilà qui peut faire rêver…

Ce ne sera pas un concurrent pour le Wi-Fi

D’un point de vue technique, le consortium explique que cette nouvelle technologie utilisera la bande de fréquences de 60 GHz et permettra de connecter directement des équipements et des périphériques entre eux, de paire-à-paire. Ces deux caractéristiques montrent d’ores et déjà que cette nouvelle technologie ne sera en aucune manière concurrente du Wi-Fi.

En effet, ce dernier utilise les bandes de fréquences 2,4 GHz et 5 GHz, dispose d’une portée allant jusqu’à plusieurs centaines de mètres (en environnement ouvert) et se caractérise par une architecture relativement centralisée (points d’accès). A l’inverse, le Wireless Gigabit n’aura pas de points d’accès et, compte tenu de la haute fréquence, la portée ne devrait pas dépasser les vingt mètres. Passer un mur sera même difficile. « Tel que présenté par le consortium, le Wireless Gigabit ressemble plus à un successeur du Bluetooth que du Wi-Fi », explique Xavier Seringe, directeur technique de Bluesafe, un intégrateur spécialisé dans les réseaux locaux sans fil.

Vers une nouvelle guerre des standards ?

Quel est le marché cible du Wireless Gigabit ? Le consortium voit large et veut toucher à la fois le grand public et les entreprises, l’objectif étant de « supprimer cet amas de câbles qui encombre les foyers et les bureaux ». Toutefois, il est probable que le Wireless Gigabit va d’abord séduire les particuliers, qui pourront ainsi transférer simplement leurs films et leur musique d’un équipement à un autre. Dans les entreprises, de tels besoins ne sont pas encore très présents. « Par ailleurs, le Wi-Fi ne posera bientôt plus de problème en ce qui concerne le débit, grâce au 802.11n, qui proposera 600Mbit/s », précise Xavier Seringe.

En revanche, on peut se demander si l’on ne va pas assister à une nouvelle guerre des standards. En effet, le Wigig va entrer en concurrence avec une autre technologie, celle du WirelessHD, une autre technologie radio à 60 GHz qui propose 4 Gbit/s sur dix mètres. Quelqu’un est intéressé par un remake de Blu-ray contre HD DVD ?

Lire l’article sur : 01net…

wifi_abgnDes produits à la norme IEEE 802.11n, qui a démultiplié le débit de Wi-Fi en exploitant des transmissions à antennes multiples (Mimo : multiple input, multiple output), sont commercialisés depuis l’année dernière. Un grand nombre d’entre eux ont même été certifiés par la Wi-Fi Alliance. Cependant, il s’agit seulement de conformité au draft (« ébauche ») n° 2 de la norme, car le standard n’a toujours pas été validé. L’IEEE planche actuellement sur le draft  n° 6, tandis que la ratification finale, encore repoussée de quelques mois, est maintenant attendue pour novembre 2009.

Lire l’article sur : 01net

Mots clés Technorati : ,,,