Recherche
Archives
Informations
39 visites ce jour / 15692 - adresse IP : 107.22.56.104 - système : - navigateur :
Téléchargements

Articles avec le tag ‘norme’

wifi-abgn

Après plusieurs années d’attente, la Wi-Fi Alliance et l’IEEE certifient définitivement la norme 802.11n. Les déploiements de réseaux Wi-Fi en 802.11n version provisoire de la norme (draft 2.0) commençaient à devenir de plus en plus nombreux et de plus en plus ambitieux. Beaucoup d’entreprises ont du s’orienter vers cette version provisoire du 802.11n pour répondre aux besoins grandissants de bande passante de leurs applications mobiles. […]

802.11n – un virage dans l’histoire de réseau Wi-Fi ?

Le 802.11n est la norme haut débit. Cette norme repousse les limites en matière de performances de ses prédécesseurs, 802.11bg et 802.11a limités à 54 Mbit/s chacun. Le Wi-Fi 802.11n utilise uniquement les plages de fréquences définies par l’ARCEP à savoir 2.4 GHz et 5 GHz. Ainsi, une borne Wi-Fi 802.11n fonctionnant sur ces deux plages de fréquences offre une bande passante potentielle double c’est-à-dire 2 X 300 Mbit/s. Les améliorations apportées par le 802.11n ne se limitent pas au débit. La couverture radio est également plus soutenue grâce à une technique assurant une meilleure propagation du signal. (Cf. spécification technique du protocole 802.11n)

Avec de telles performances, les ambitions d’entreprises de faire disparaitre les fils dans des immeubles entiers peuvent se concrétiser. Mais n’oublions pas deux points cruciaux. Le premier est que pour profiter pleinement de ces nouvelles performances, les postes mobiles doivent supporter la norme 802.11n (ou la 802.11n draft 2.0). Le second, le Wi-Fi prend toute sa valeur dans le cadre d’une alternative aux technologies filaires lorsque celles-ci sont mal adaptées, typiquement dans le cas d’applications mobiles.

Comprendre la nouvelle nomenclature 802.11n

Le 802.11n peut fonctionner sur la plage des 2.4 GHz et sur la plage des 5 GHz. Selon les modèles de bornes Wi-Fi, certaines proposent le 802.11n sur une plage ou sur deux plages simultanées. Il faut être vigilant dans le décodage des références car bien évidement, il y a un impact financier sur le coût de la borne. De plus, une autre caractéristique technique vient compliquer la compréhension. Elle apparait sous le terme « 3X3 ». Cet exemple signifie 3 antennes en émission et 3 antennes en réception. Ces caractéristiques influent fortement sur les performances de la borne.

Compatibilité avec les normes 802.11a et 80211bg ?

Une borne Wi-Fi proposant le 802.11n sur la plage des 2.4 GHz assure la compatibilité avec le protocole 802.11bg. Une borne Wi-Fi proposant le 802.11n sur la plage des 5 GHz assure la compatibilité avec le protocole 802.11a. Attention, cela peut dégrader les performances des bornes. Chaque fabriquant a sa stratégie en la matière.

La norme 802.11n est-elle compatible avec sa version provisoire (802.11n draft 2.0) ?

Vous avez déployé des réseaux Wi-Fi en 802.11n draft 2.0. Vous avez des terminaux supportant le 802.11n draft 2.0. La Wi-Fi Alliance assure que le 802.11n draft 2.0 est compatible avec le 802.11n.

Quels sont les pièges à éviter ?

Le premier concerne l’alimentation électrique des bornes 802.11n et plus particulièrement l’alimentation par le bais du câble réseau. Jusqu’à présent, les injecteurs de courant alimentant les bornes Wi-Fi par le réseau répondait à la norme 802.3af qui garant une puissance optimale au fonctionnement de la borne. La puissance fournie par ces équipements peut se révéler insuffisante pour l’alimentation de certaines bornes 802.11n. Une nouvelle norme est en préparation : le 802.3at [PoE+ – Power over Ethernet à 60W].

Le second piège concerne la charge du trafic induite dans les réseaux locaux par les bornes 802.11n. Il ne faut jamais perdre de vue que connecter une borne 802.11n à un réseau local revient à injecter dans ce dernier une consommation de bande passante potentielle pouvant aller jusqu’à 600 Mbit/s [Typiquement : environ 200 Mb/s effectif]. Donc avant de déployer de façon massive des bornes 802.11n, il est important d’étudier cet impact sur vos réseaux locaux pour éviter de forts désagréments.

Lire l’article sur : Global Security Mag Online…

Mots clés Technorati : ,,,,

wifi-abgn Le standard IEEE 802.11n arrive enfin en version définitive. Sept ans après la publication d’une version  brouillon, ce Wi-Fi agrémenté de la lettre n sera officiellement entériné le 11 septembre prochain, à l’occasion du sommet RevCom aux Etats-Unis. Mais rappelons que la quasi-totalité des fabricants de routeurs implémentent déjà ce standard radio depuis deux ans environ !

Avec l’IEEE 802.11n, les connexions sans fil bénéficient d’un débit (tout théorique) de 300 Mbit/s. Pour l’atteindre, le lien radio s’appuie sur la technologie MiMo, qui consiste à multiplier les antennes et à utiliser des techniques de multiplexage radio avancées.

En une dizaine d’années, le Wi-Fi est passé d’un débit théorique de 1 Mbit/s (802.11) à 11 Mbit/s (802.11b) puis 54 Mbit/s (802.11g et 802.11a).

l’IEEE travaille d’ores et déjà sur de nouveaux standards comme le 802.11ac (débit de 1 Gbit/s) et le 802.11ad (fréquence de 60 GHz).

Lire l’article sur : 01 net Pro…

Mots clés Technorati : ,,,,

Merci à Thierry Motte / ETN pour cette information relayée…

wifi-abgn Le standard IEEE 802.11n arrive enfin en version définitive. Sept ans après la publication d’une version  brouillon, ce Wi-Fi agrémenté de la lettre n sera officiellement entériné le 11 septembre prochain, à l’occasion du sommet RevCom aux Etats-Unis. Mais rappelons que la quasi-totalité des fabricants de routeurs implémentent déjà ce standard radio depuis deux ans environ !

Avec l’IEEE 802.11n, les connexions sans fil bénéficient d’un débit (tout théorique) de 300 Mbit/s. Pour l’atteindre, le lien radio s’appuie sur la technologie MiMo, qui consiste à multiplier les antennes et à utiliser des techniques de multiplexage radio avancées.

En une dizaine d’années, le Wi-Fi est passé d’un débit théorique de 1 Mbit/s (802.11) à 11 Mbit/s (802.11b) puis 54 Mbit/s (802.11g et 802.11a).

l’IEEE travaille d’ores et déjà sur de nouveaux standards comme le 802.11ac (débit de 1 Gbit/s) et le 802.11ad (fréquence de 60 GHz).

Lire l’article sur : 01 net Pro…

Mots clés Technorati : ,,,,

Merci à Thierry Motte / ETN pour cette information relayée…

wigig Une alliance de plusieurs parmi les plus importantes entreprises de l’électronique et des télécommunications ont annoncé jeudi 7 mai s’être alliée afin de développer la norme sans fil Wireless Gigabit (WiGig). Celle-ci est censée permettre des débits 10 fois plus rapide que le Wifi.

Plusieurs géants de l’électronique et des télécommunications ont annoncé jeudi 7 mai s’être alliés afin de développer et promouvoir la norme sans fil Wireless Gigabit (WiGig), censée offrir des débits 10 fois plus rapides que le Wi-Fi. Cette technologie permettrait notamment de télécharger en quelques secondes des films en Haute Définition.

Des taux de l’ordre du gigabit par seconde
La Wireless Gigabit Alliance regroupe entre autres Intel, Microsoft, LG, Nokia, Samsung, Dell, NEC ou encore Panasonic. La norme plébiscitée par ces grands groupes utilise un spectre de 60 GHz et serait capable de délivrer un taux de transfert de l’ordre du gigabit par seconde, alors que le Wi-Fi offre un débit maximum de 300 Mbit/s en norme 802.11n.

Cette nouvelle technologie sans fil serait particulièrement adaptée au téléchargement de contenu volumineux, comme les vidéos HD, sur des PC, des téléphones portables ou des téléviseurs.

« L’Alliance WiGig va mettre au point une technologie qui aura un impact énorme sur la connectivité et la mobilité, sur les technologies de l’information, sur l’électronique grand public et sur de nombreuses autres applications. » commente Craig Mathias, responsable de la société Farpoint Group.

Lire l’article sur : Réseaux & Telecoms…

Mots clés Technorati : ,,,,,

fibreLe groupe de travail 802.3ba de l’IEEE espère mettre au vote au mois de mars prochain un premier projet de spécification Ethernet pour les réseaux à 40Gbit/s et 100Gbit/s ( http://www.electronique.biz/article/370743.html ). La future norme devra répondre aussi bien aux besoins des industriels de l’informatique (un débit de 40Gbit/s conviendrait à moyen terme aux interconnexions entre serveurs et systèmes de stockage) qu’à ceux des opérateurs télécoms (un débit de 100Gbit/s serait nécessaire à moyen terme pour les noeuds d’agrégation réseau et la future infrastructure dorsale d’Internet). La ratification finale de la norme n’est toutefois prévue que pour la mi-2010.

Lire l’article complet sur : Electronique…

Mots clés Technorati : ,,,,