Recherche
Archives
Informations
51 visites ce jour / 13808 - adresse IP : 54.90.159.192 - système : - navigateur :
Téléchargements

Archive pour la catégorie ‘Internet’

data De plus en plus de personnes utiliseront internet. Aujourd’hui, selon l’Internet World Stats, leur nombre s’élève à 1,7 milliard, à comparer à la population mondiale de 6,7 milliards. La National Science Foundation (NSF) estime qu’en 2020, la planète comptera 5 milliards d’internautes. Ce changement d’échelle posera forcément des problèmes techniques, quelle que soit l’architecture du futur pour le web.

Internet sera de plus en plus dispersé géographiquement car l’essentiel de sa croissance proviendra, durant les 10 prochaines années, des pays en voie de développement. Aujourd’hui, selon l’Internet World Stats, les régions dont le taux de pénétration est le plus bas sont l’Afrique (7%), l’Asie (19%) et le Moyen-Orient (28%), contre 74 % pour l’Amérique du Nord. Le rééquilibrage auquel on va assister se traduira par une présence accrue des jeux de caractères non-ASCII.

Aujourd’hui, internet est essentiellement un réseau reliant 575 millions d’ordinateurs. Durant les années 2010, le nombre d’appareils divers connectés va dépasser celui des ordinateurs. La NSF estime en effet que des milliards de capteurs équipant des bâtiments, ponts, systèmes de sécurité ou compteurs électriques seront reliés au réseau. En 2020, les objets connectés

Lire la suite de cette entrée »

piratage Il ne sera plus possible de se faire pirater sa connexion sécurisée en ligne. Telle est la promesse de la nouvelle version du protocole SSL, tout juste proposée par l’IETF (Internet Engineering Task Force) et rapidement ratifiée. Désormais, aucun pirate ne devrait pouvoir s’interposer entre un utilisateur et son réseau d’entreprise, le site sécurisé de sa banque ou encore l’interface d’administration d’un centre de données. Rappelons que dans de tels scénarios, les objectifs des pirates sont multiples : soit voler les clés, les codes des cartes bancaires ou encore le mot de passe de l’utilisateur, soit le rediriger vers un autre serveur sans qu’il s’en aperçoive.

Une faille subtile

La norme SSL sert déjà à chiffrer les communications entre un client et un serveur pour éviter qu’elles soient sur écoute. Mais son évolution a été motivée par une faille découverte en novembre dernier.

Lire la suite de cette entrée »

Merci à Benoit Minvielle, Hirschmann France pour le lien vers cette information

cisco l’équipementier télécom américain a présenté "CRS-3", son nouveau routeur Internet haute performance présenté comme12 fois plus puissant que ses concurrents

Porsche de l’Internet, cet appareil "est conçu pour servir de fondation à l’internet de nouvelle génération et donner le rythme d’une croissance phénoménale de transmissions vidéo, d’appareils portables et de nouveaux services en ligne, durant cette décennie et au-delà", a expliqué le groupe.

Techniquement, ce CRS-3 revendique une capacité de transmission pouvant atteindre 322 térabits par seconde, soit 322.000 milliards de bits par seconde. Le premier routeur haute performance de Cisco, CRS-1 lancé il y a 4 ans, acheminait les données avec un débit de 92 térabits par seconde… Avec cette troisième version, d’un coût unitaire de 90.000 dollars ,Cisco assure qu’avec une telle puissance

Lire la suite de cette entrée »

DNS Le président de l’Icann dramatise la situation autour de l’insécurité des DNS. Chris Disspain, président du conseil du ccNSO réfute cette description et défend l’énorme travail réalisé pour protéger les DNS. Il ne veut pas que l’on inquiète inutilement les gouvernements sur ce sujet.

Lors d’un discours, tenu mardi 9 mars à Nairobi (plus grande ville du Kenya) pendant la session du comité consultatif de l’Icann, le président de l’Icann, Rod Beckstrom a déclaré qu’il était nécessaire de concentrer les efforts pour protéger le service de nom de domaine DNS (Domain Name Service), car le système est soumis à des attaques, le rendant fragile et vulnérable, et pourrait « être mis hors de service à tout moment ».
Lors de cette séance, le dirigeant a souligné auprès des membres que plusieurs abus avaient été commis contre le DNS par certains pays, dont le nom n’a pas été dévoilé. Il a promis d’écrire aux membres du Comité consultatif pour s’enquérir de l’état du DNS chez eux.
« Le système de nom de domaine, est, comme jamais auparavant, sous le feu d’attaques préoccupantes. J’ai personnellement consulté au niveau international

Lire la suite de cette entrée »

 

hadopi Selon une étude réalisée par l’université de Rennes 1, la récente loi Hadopi contre le téléchargement illégal n’aurait pas d’effet sur cette pratique.
A l’inverse, le piratage aurait augmenté depuis la promulgation du texte. En cause, les nouvelles pratiques de piratage qui échappent à la loi, comme le streaming, qui permet de consulter du contenu audio ou vidéo sans avoir à le télécharger sur son ordinateur.
Conduite auprès de 2000 personnes dans la région Bretagne entre novembre et décembre 2009 (soit environ trois mois après la promulgation de la loi), cette étude révèle que le nombre de pirates sur Internet en France a augmenté de 3% sur cette période, alors que la plupart des internautes interrogés avaient connaissance de l’existence de cette loi et de ces principales dispositions.
Les réseaux peer-to-peer, cible principale de la loi Hadopi, ont vu leur fréquentation baisser : 15% des utilisateurs de ces réseaux ont définitivement cessé de le faire avec l’adoption de la loi. En revanche, seulement un tiers de ces ex-pirates ont renoncé à toute forme de piratage sur Internet. Les deux tiers restants se sont tournés vers des systèmes de téléchargement alternatifs qui échappent au périmètre de cette loi, comme le streaming illégal ou le

Lire la suite de cette entrée »

securite Je viens de tester un service en ligne pour les plus paranoïaque d’entre nous.

En tout cas, si vous souhaitez commander en ligne sur Internet depuis un HOTSPOT libre, une connexion non sécurisée ou tout simplement pour anonymiser votre connexion (de façon à ne pas remonter jusque votre connexion – et je ne veux pas savoir pourquoi…) ou si vous chercher une solution à l’espionnage instaurée par la loi Hadopi, ce site web vous intéressera.

IPjetable.net vous permet de tester leur service pendant 2 jours (attention, il y a un temps d’attente parfois long pour avoir les codes d’accès) et d’établir un VPN depuis n’importe quelle connexion existante. Ce site vous protège en chiffrant les communications traversant tout réseau WiFi (ou autre) non sécurisé et ne pratique pas de filtrage sur les données qui transitent par le VPN. Une adresse IP publique vous est attribuée et toutes les applications sont utilisables (web, tchat, p2p, ftp, ssh…).

Lire la suite de cette entrée »

piratage Une étude réalisée par le fournisseur de sécurité Symantec permet d’identifier les villes ciblées par la cybercriminalité. L’étude a été réalisée aux Etats Unis mais trouve toute son application dans l’Hexagone.

S’appuyant sur des critères qui tiennent compte du nombre d’ordinateurs par habitant et de la taille de la population, une étude menée par Symantec et le cabinet d’études Sperling’s BestPlaces a dressé le Top 10 des villes les plus visées par la cybercriminalité.
Globalement, « les facteurs qui font qu’une ville est fière de son administration et de son mode de vie sont les mêmes qui en font une ville à risque en matière de cybercriminalité», déclare Marian Merritt, conseiller à la sécurité Internet chez Norton (filiale de Symantec). Les villes les plus risquées sont celles où les habitants possèdent de nombreux ordinateurs individuels, où la population affiche un de niveau de vie élevé, et dans laquelle un grand nombre de personnes font des achats en ligne, consultent les services bancaires via Internet, consomment de la bande passante et disposent de nombreux hot spots Wifi. Ce mode de vie s’accorde typiquement avec des niveaux élevés d’infection par les logiciels malveillants, le phishing et autres types de cyber-attaque.

Quelques risques qui ont valu aux villes de figurer au Top 10
– Atlanta et Miami reçoivent plus de spams que Boston.

Lire la suite de cette entrée »

piratage Le nombre de victimes de fraudes à l’identité a augmenté de 12% aux USA au cours de l’année 2009 selon le cabinet d’études Javelin. Onze millions d’américains seraient concernés.
Le cabinet d’études américain Javelin chiffre à 54 milliards de dollars le coût total de la fraude à l’identité aux États-Unis en 2009. En tête, les fraudes à la carte de paiement qui coûteraient aux banques environ 4 500 $ par cas, certains atteignant même 50 000 $ ou plus.
« Le plus souvent (un tiers des cas), c’est un proche de la victime qui se sert de son identité pour ouvrir un compte à son nom » explique le président et fondateur de Javelin, James Van Dyke. Effacer ces usurpations d’identité prendrait au moins 21 heures de démarches (contre 30 heures l’an dernier).
Ces victimes, pourtant majoritairement assurées contre les fraudes à la carte, dépenseraient jusqu’à 373 $ pour résoudre leurs problèmes. « Un montant beaucoup plus bas qu’il y a sept ans » affirme le cabinet Javelin qui a lancé cette étude annuelle en 2003. Seulement la moitié des victimes poursuivrait les fraudeurs en justice.
Selon James Van Dyke , « usurper l’identité d’autrui est beaucoup plus simple que cela ne devrait l’être » , les contrôles des banques sont insuffisants. « Aujourd’hui, les fraudes à l’identité se font aussi bien par de vieilles méthodes, comme le vol de documents et de relevés bancaires, que par des méthodes plus avancées comme le piratage de comptes sur Internet ».
Le président de Javelin ne préfère pas désigner l’un de ces modes comme plus important qu’un autre, il invite simplement les consommateurs renforcer leurs défenses sur tous les plans.

Lire la suite de cette entrée »

cloud-computingOn connait le routage IP sur réseau Ethernet mais pas encore le routage IP de trames Ethernet – c’est Cisco qui sort ce protocole pour interconnecter les centres informatiques dispersés pour les services de Cloud Computing en utilisant une couche OVT

Les entreprises auront recours à des services de Cloud Computing hébergés dans des centres informatiques dispersés. Cisco propose une optimisation de leur interconnexion par un protocole propriétaire, également adapté au maniement des serveurs virtuels de son partenaire VMWare.

Le numéro un mondial des routeurs, Cisco annonce des solutions destinées à faciliter l’interconnexion des centres de calculs distants et optimiser les ressources dans le cadre d’une stratégie de Cloud Computing et de virtualisation de serveurs…
Le Nexus 7000 est doté d’un système d’exploitation baptisé Overlay Transport Virtualization (OTV) qui facilite l’interconnexion entre des salles dispersées géographiquement, en optimisant le routage des adresses Ethernet MAC.

Ce protocole OTV encapsule et crée des tunnels Ethernet par un routage de niveau 3, réunissant ainsi les différentes salles informatiques dispersées au sein d’une seule entité logique. Les administrateurs réseaux peuvent alors gérer les charges de travail des différents centres de calcul sans avoir à redéfinir ni reconfigurer leurs réseaux. Cet élément trouve toute son importance dans la mise en place de solution de virtualisation, telles que VMotion de VMware pour répartir les charges de travail entre des centres de calculs éloignés.
Si d’autres solutions d’interconnexion existent, comme la technologie Pseudowire, dans le cas d’un réseau MPLS ou de fibre optique, OTV peut alors être utilisé comme facilitateur ou accélérateur de ces interconnexions.

Lire l’article sur : Réseaux-Telecoms.net…

ipv6En Janvier 2009, j’avais publié un article qui annonçait qu’il ne restait que 16% d’adresses IP libres (soit 700 millions) et prédisait la fin des adresses IpV4 en 2010/2011. On passe maintenant sous la barre des 400 millions et la date fatidique approche avant de devoir passer à ‘l’IPv6. Ce qui ne se fera pas si facilement. Aujourd’hui seul un fournisseur d’accès le propose en standard (FREE) et très peu de sites sont disponibles en IPv6

Le stock d’adresses IP non allouées continue à baisser. Il vient de passer sous le seuil symbolique des 10 % de l’espace d’adressage global. C’est la Number Ressource Organization, une structure à but non lucratif qui veille sur cette ressource en voie de disparition, qui l’affirme. Le risque de pénurie totale se rapproche dangereusement vite : elle pourrait intervenir dès le second semestre 2011.

Lire l’article sur : 01net Pro…

Mots clés Technorati : ,,,,